Le rôle des ONG dans la societé actuelle

Les effets de la crise ont changé la vision et le fonctionnement des organisations françaises et espagnoles convoquées au débat. En France, « il y a plus de 8 millions de personnes sous le seuil de la pauvreté et environ 4 millions ont accès à l'aide alimentaire », a indiqué Patrice Blanc. « Nous travaillons 365 jours par ans car la pauvreté n'a pas de saisons ».

L'urgence de certains projets s'est accrue de forme exponentielle. « Ce que nous ferons dans les prochaines années va déterminer notre qualité de vie. La destruction de la nature n'est pas un phénomène local mais global », a affirmé Juan Carlos del Olmo avant de citer Emmanuel Macron : « nous sommes en train de perdre la bataille face au changement climatique », d'où le besoin absolu « d'accélérer notre rythme de travail ».

Estrella Galán de CEAR a rappelé les récents épisodes de répression policière et judiciaire contre les organisations et les militants, et a conclu : « Il y a un recul en matière de droits, il y a des politiques européennes qui sont en train de faire un pas en arrière quant au respect des droits humains et cela nuit aux organisations qui tentent de les faire respecter ».

Par ailleurs, la modulation des relations entre les ONG et les gouvernements est fondamentale. « Nous sommes présents là ou l'État providence ne l'est pas. L'erreur est de penser que nous pouvons remplacer l'Etat », a affirmé Olivier Longué, qui a également souligné les différentes philosophies entre nos deux pays. « Il existe en France un concept de politique gouvernementale de coopération ; en Espagne, il existe plutôt une politique de parti ».

Tous ont insisté sur l'importance de la contribution solidaire des citoyens, sans laquelle les organisations ne pourraient survivre. En ce qui concerne la situation en Espagne, il existe un énorme potentiel de croissance des donations, le pays étant loin derrière la France ou d'autres pays. La collaboration des entreprises est également indispensable. « Nous avons besoin d'entreprises qui haussent la voix et de dirigeants qui partagent notre discours » , a assuré le porte-parole de WWF Espagne, « les entreprises qui ne collaborent pas encore doivent changer l'orientation de leur produit ».

Date & Lieu

Cuatrecasas (C/ Almagro, 9 - 28010 Madrid)
mardi, 23 de janvier de 2018, 19:30h   ics

Intervenants

Patrice Blanc
Président des Restaurants du Cœur - Les Relais du Cœur
Estrella Galán
Secrétaire Générale de la Commission Espagnole pour l'Aide aux Réfugiés (CEAR)
Olivier Longué
Directeur Général de Action contre la Faim Espagne
Juan Carlos del Olmo
Secrétaire Général de WWF Espagne
Juan Oñate
Directeur de l'Association des Journalistes Européens (APE)