Le poids de l'Histoire dans la structuration de l'Espagne d'aujourd'hui

« La Catalogne ne peut emprunter un chemin différent à celui du reste de l'Espagne », a affirmé Philippe Nourry durant son intervention. « Je suis réticent aux choses qui se replient sur elles-mêmes. Cette idée d'organisation périphérique me déplaît. Je pense qu'il faut avoir une vision plus large et tenter de procéder sans exclusion », a-t-il ajouté.

De plus, le journaliste et historien a mis l'accent sur un des grands paradoxes de l'Histoire d'Espagne : l'existence d'une très forte identité espagnole par sa géographie et son histoire, mais à la fois, l'incapacité de fédérer cette identité nationale pour construire un Etat-Nation.

Face à une possible fragmentation de l'Espagne de nos jours, Nourry a souligné qu'il est surprenant que le régime des autonomies n'ait pas satisfait tout le monde après la Constitution de 1978. Dans ce sens, il a également indiqué que l'Histoire n'est pas la seule responsable et que le tempérament espagnol, qui tend à exagérer les différences, y est aussi pour quelque chose.

 

Date & Lieu

Théâtre de l'Institut Français de Madrid, C/ Marqués de la Ensenada, 10, 28004 Madrid
lundi, 11 de novembre de 2013, 19:30h   ics

Intervenants

Philippe Nourry
Historien, Journaliste et Auteur du livre "Histoire de l'Espagne, des origines à nos jours"
José Antonio Zarzalejos
Journaliste